Aurélie Drivet

Nous vous présentons ce nouveau livre témoignage autour du deuil périnatal. L'auteur, Aurélie Drivet, a perdu sa petite fille à la naissance (grossesse à terme). 

Un hiver au printempsEt si l’hôpital était bienveillant avec les mamans?

Au terme d’une grossesse dite « de magazine », Aurélie Drivet perd sa fille à la naissance. En 24 h, la vie du couple bascule. Que s’est-il passé ? Y a-t-il eu des manquements dans le suivi à la maternité de l’hôpital ? Comment survivre et surmonter l’absence et la perte ? Dans Un hiver au printemps, elle raconte sa quête de vérité et son parcours pour retrouver goût à la vie. Un récit bouleversant qui nous rappelle que chaque année en France des milliers de couples vivent un tel drame. Ne croyant pas à la fatalité, Aurélie Drivet milite pour une meilleure prise en charge des grossesses à terme à l’hôpital, souligne les failles de l’organisation hospitalière et fustige les clichés sur la maternité et le corps féminin.

Lisez les premières pages

Le livre  "Un hiver au printemps. Et si l'hôpital était bienveillant avec les mamans ?" est disponible auprès des Presses de l’EHESP. 

Vous pouvez feuilleter les premières pages et vous procurez le livre directement sur cette page : https://www.presses.ehesp.fr/produit/hiver-printemps-lhopital-etait-bienveillant-mamans/

 

 

 

Extrait de la préface de Véronique Griner-Abraham, Psychiatre au CHRU de Brest :

 

"Un hiver au printemps nous rappelle que la moindre situation inhabituelle dans le suivi d’une grossesse à terme peut avoir des conséquences tragiques. [...]

En tant que psychiatre, je veux surtout insister ici sur le fait que la maternité n’est pas qu’un processus biologique. C’est une entité psychologique englobant des expériences individuelles et familiales, des souvenirs, des espoirs et des craintes existant bien avant l’expérience réelle. Le deuil néonatal est un ébranlement personnel pour les parents, mais il retentit également sur la famille et les relations amicales et professionnelles."